Sécurité

Le bilan officiel de l’attaque terroriste porté à 8 morts, l’armée française en appui pour la chasse aux assaillants

Le bilan officiel de l’attaque terroriste porté à 8 morts, l’armée française en appui pour la chasse aux assaillants

(Niamey et les 2 jours) - Les détails de l’attaque « probablement terroriste » perpétrée, mercredi, contre une patrouille nigéro-américaine sont à présent disponibles. 8 militaires ont péri dans cette embuscade. 

« Le bilan s'établit comme suit : côté FSD (soldats nigériens) quatre morts et huit blessés. Côté partenaires américains trois morts et deux blessés», mentionne un communiqué du ministère nigérien de la Défense lu à la télévision publique, ce jeudi soir, par son porte-parole, le colonel Abou Targué. 

Le service de presse du commandement américain pour l’Afrique (Africom) a donné également plus de détails dans l’après-midi. Dans son nouveau communiqué, Africom parle de 3 morts dans les rangs de l’armée américaine, tous membres des forces spéciales. La note renseigne en outre que les deux blessés de l’attaque sont également américains et sont dans un état stable après leur transfert dans un hôpital américain en Allemagne. 

Cependant, un autre militaire, non identifié pour l’heure, a aussi perdu la vie dans cette embuscade qui, rappelons-le, est intervenue dans la région de Tillabéry au sud-ouest du Niger (frontalière du Mali). 

Barkhane sollicitée 

En début de matinée, le Président nigérien a profité de son discours au sommet des premières dames de la Cedeao sur la fistule obstétricale pour demander une minute de silence en hommage aux victimes et à toutes les victimes d’attaques terroristes. 

L’après-midi, il a reçu Eunice Reddick l’Ambassadeur des Etats Unis d’Amérique près le Niger avec qui il a fait le point de la situation ayant endeuillé les deux pays.

Mais, les autorités ne comptent pas en rester là. Une opération de ratissage est en cours à la recherche des assaillants venus du nord Mali. 

Pour ce faire, la force française Barkhane présente au Mali a été mise à contribution aux côtés de leurs frères d’armes nigériens : « L'opération nigérienne est en cours, Barkhane a été sollicitée», a déclaré le colonel Patrick Steiger, lors d'un point de presse tenu à Paris dans l’après midi de ce jeudi. Des avions de chasse Mirage 2000 et des hélicoptères ont été mis à contribution pour évacuer les blessés.

Cette attaque maintient et alerte sur l’importance de l’effectivité de la force G5 Sahel censée opérer dans la zone malienne (au nord), sanctuaire des terroristes de tout acabit.

Guevanis DOH

Please publish modules in offcanvas position.