Sécurité

Une trentaine de djihadistes éliminés près de la frontière nigérienne

Une trentaine de djihadistes éliminés près de la frontière nigérienne

(Niamey et les 2 jours) - Une trentaine de djihadistes a été tuée le 1er avril au Mali dans la région d’Akabar à 3 kilomètres de la frontière nigérienne. L’information a été fournie hier jeudi, par le porte-parole de l’état-major français, le Colonel Patrick Steiger.

Les djihadistes faisaient partie d’un groupe d’une soixantaine d’individus. Ils étaient interceptés sur le territoire malien, proche de la frontière nigérienne par les forces armées maliennes, nigériennes et françaises en mission de reconnaissance et de contrôle de la zone.

La zone est reconnue comme la chasse gardée du groupe armé, État islamique au Grand Sahara (EIGS) depuis l’éclatement de la crise au Mali selon l’état-major français. Et c’est ce groupe qui a également revendiqué l’attaque des armées nigériennes et américaines dans le village Tongo Tongo en octobre dernier au Niger.

L’on annonce des pertes du côté de l’armée malienne sans en préciser la nature.

Une technologie révolutionnaire pour votre future résidence à Niamey

Banner 4

Please publish modules in offcanvas position.