Sécurité

La seconde opération de la force G5 Sahel jugée satisfaisante

La seconde opération de la force G5 Sahel jugée satisfaisante

(Niamey et les 2 jours) - L’opération « Pagnali » (tonnerre eu langue Peuhl), est jugée satisfaisante par les chefs d’état-major des armées du G5 Sahel. En prélude à l’ouverture ce matin du sommet des Présidents des pays formant le G5, les chefs d’état-major des armées ont organisé hier, une conférence durant laquelle ils ont rendu compte de l’opération menée par la force sahélienne.

Pour le Général Didier Dacko, patron de la force militaire G5 Sahel, l’opération « Pagnali » démontre que les troupes maîtrisent le terrain et prouve qu’il peut y avoir une bonne coordination entre les armées de la région.

Seuls les bataillons du Burkina Faso et du Mali ont participé à cette opération. La zone d’intervention concernait le Sud de Boulikessi au Mali jusqu’à Nassoumbou au Burkina Faso, soit une zone d’environ 8 000 km².

C’est la seconde opération menée par les troupes sahéliennes. La première était dénommée « Hawbi », en novembre dernier. Toutefois, c’est la première pilotée par les troupes sahéliennes sans l’encadrement direct de Barkhane.

Par ces opérations, le G5 Sahel témoigne de son engagement à vaincre le terrorisme au sahel.

Le 13 février prochain, une table ronde réunira les pays donateurs et les partenaires pour mobiliser plus de ressources financières en faveur de la force conjointe.

Guevanis DOH

Please publish modules in offcanvas position.