Sécurité

Plus de 8000 déplacés internes enregistrés à Tillabéri (OCHA)

Plus de 8000 déplacés internes enregistrés à Tillabéri (OCHA)

(Niamey et les 2 jours) - La cellule de coordination des affaires humanitaires de l’ONU (OCHA) a enregistré des déplacements internes de 8432 personnes, entre janvier et mars. 

Pour l’OCHA, ce déplacement est dû aux attaques répétées des groupes terroristes dans cette région placée sous état d’urgence depuis 2017. Les mouvements sont « occasionnés par les menaces, exactions et la recrudescence des affrontements entre groupes armés non étatiques », précise l’organisation internationale.

C’est la première fois que les Nations unies signalent des déplacés internes dans cette zone frontalière du Mali. Elles projettent, en outre, que cela pourrait toucher plus de 40 000 habitants de cette région. 

La situation sécuritaire à Tillabéri est préoccupante. La menace sécuritaire empêche les libertés publiques (marchés fermés, pas de moto ni de voiture en circulation) et affaiblit l’activité économique. Les attaques terroristes deviennent de plus en plus menaçantes dans la zone, depuis l’année passée.

Une technologie révolutionnaire pour votre future résidence à Niamey

Banner 4

Banner 1

Banner 3

Please publish modules in offcanvas position.