Sécurité

Boko Haram frappe de nouveau à Diffa au Niger et tue dix soldats

Boko Haram frappe de nouveau à Diffa au Niger et tue dix soldats

(Niamey et les 2 jours) - Une attaque terroriste à Bla Brin dans le département de N'Guigmi, non loin du bassin du lac Tchad (région de Diffa) et attribuée à Boko Haram, a causé la mort de dix soldats.

« Nous avons un bilan provisoire de dix morts, quatre disparus et trois blessés.», a déclaré à l'AFP le colonel Abdoul-Aziz Touré, porte-parole du ministère nigérien de la Défense.

Les assaillants selon certaines sources, ont débarqué dans la nuit de samedi à dimanche, à dos des chevaux et ont mené leurs attaques sur deux positions des forces nigériennes.

A savoir, le poste militaire de reconnaissance PMR de Bla Brin et le poste de contrôle frontalier entre le Niger et le Tchad.

Ces attaques interviennent à la veille d'une rencontre prévue ce jour entre le président français et ses homologues du G5 Sahel à Nouakchott en Mauritanie, en marge du sommet de l’Union africaine. Au menu des échanges, les questions sécuritaires dans cette zone aux prises avec les attaques terroristes répétées.

Diffa est une nouvelle fois la cible de Boko Haram après les attentats enregistrés au début du mois de juin et ayant causé la mort de six personnes et 37 blessés.

Cette zone est particulièrement la cible des attaques terroristes. Selon des statistiques de l’ONU, entre 2015 et 2017, 582 victimes civiles dans 244 attaques attribuées à Boko Haram, ont été enregistrées dans la région de Diffa.

Une technologie révolutionnaire pour votre future résidence à Niamey

Banner 4

Banner 1

Banner 3

Please publish modules in offcanvas position.