Sécurité

Au moins cinq civils tués dans une attaque contre un site de réfugiés à Tahoua

Au moins cinq civils tués dans une attaque contre un site de réfugiés à Tahoua

(Niamey et les 2 jours) - Le village Intikane dans la région de Tahoua non loin de la frontière avec le Mali a été attaqué le 31 mai 2020 par des terroristes non identifiés. Ce village abrite un nombre important de réfugiés maliens ainsi que des déplacés internes victimes de l’insécurité grandissante aux frontières nigériennes.

 Le bilan de l’attaque fait état de cinq morts, tous des civils, parmi lesquels l’on compte selon certaines sources, le président des réfugiés maliens d’Intikane, le président du Comité de vigilance des réfugiés et le représentant du groupement nomade de Tahoua.

D’après des responsables du Haut-commissariat des Nations unies pour les réfugiés, de nombreux dégâts matériels ont également été enregistrés. Les assaillants ont détruit le système hydraulique qui ravitaille la zone en eau potable, ils ont aussi détruit des antennes relais téléphoniques entre autres.

Lire aussi:

Terrorisme : les pays du G5 Sahel impatients de voir les 3000 soldats de l'UA à l'œuvre dans la sous-région

Please publish modules in offcanvas position.