Sécurité

Les femmes s’engagent par des actions concrètes à lutter contre l’extrémisme violent dans le Sahel

Les femmes s’engagent par des actions concrètes à lutter contre l’extrémisme violent dans le Sahel

(Niamey et les 2 jours) - Face à la situation sécuritaire instable qui prévaut dans la région du Sahel, les femmes ont décidé de passer à l’action. C’est dans cette optique que se tient, en ce moment, à Niamey au Niger, une conférence régionale qui se propose de mobiliser les femmes, les jeunes et les forces militaires du G5 Sahel et tous les autres acteurs, pour la recherche de stratégies optimales pour la prévention de l’extrémisme violent.

« Il faut passer à l’action et cette rencontre vise à mettre ensemble les différents acteurs et surtout les femmes et les jeunes, autour d’une même table, et discuter d’une seule et même voix et voir les actions concrètes à mener. Il est question de voir avec les acteurs qui peut faire quoi et faire ensemble un plaidoyer pour mieux lutter contre l’extrémisme violent », a affirmé Binta Diop, envoyée spéciale de la commission de l’Union africaine pour les femmes, la paix et la sécurité, et fondatrice de l’ONG Femmes Africa solidarité.

Egalement, les femmes comptent mener une campagne de sensibilisation dans les communautés, car « les femmes savent réellement ce qui se passe. C’est elles qui gèrent les communautés et même les jeunes. Donc, si nous voulons mettre en place des systèmes d’alerte précoce, et aussi des actions rapides, il faut vraiment engager les femmes et les jeunes ».

Cette rencontre est une initiative de l’ONG Femmes Africa solidarité, en partenariat avec l’Union africaine et l’Etat du Niger. Elle va donc permettre, pendant deux jours, de mettre en place des actions concrètes devant permettre de triompher du terrorisme et de toutes les formes d’extrémismes violents dans le Sahel.

Une technologie révolutionnaire pour votre future résidence à Niamey

Banner 4

Please publish modules in offcanvas position.