Santé

Le gouvernement appelle à la vigilance contre la fièvre de Lassa

Le gouvernement appelle à la vigilance contre la fièvre de Lassa

(Niamey et les 2 jours) - Le Ministère de la santé publique a rendu public, lundi, un communiqué dans lequel il appelle la population à la vigilance contre la fièvre de Lassa qui sévit au Bénin (frontalier du Niger).

Le communiqué précise qu’aucun cas n’est encore détecté et qu’il s’agit d’un appel à la vigilance. Par conséquent, la note signée par le ministre Idi Illiassou Maïnassara appelle la population au respect des règles d’hygiène. Les mesures préconisées sont le lavage régulier des mains à l’eau propre ; veiller à la bonne cuisson des aliments avant leur consommation et la conservation des aliments dans des récipients bien fermés.

Le Ministère de la santé rassure la population des mesures prises en amont pour éviter cette maladie et des dispositions pour une prise en charge efficace d’éventuels cas.

La fièvre de Lassa est une fièvre hémorragique proche de la fièvre Ebola, causée par un arénavirus nommé virus de Lassa. Régulièrement présente en Afrique de l’Ouest, elle est la fièvre la plus exportée hors des frontières où elle sévit. Elle se transmet à l’homme par le contact direct avec les rats, ou indirect avec des aliments contaminés par les urines (et excréments) de rats.

Les symptômes ne sont pas souvent visibles. Les premiers signes cliniques apparaissent généralement, 6 jours après l’infection. Ce sont les vomissements, céphalées, fortes fièvres, courbatures, etc. Le communiqué appelle la population, en outre, à signaler, le plus tôt possible, tout patient présentant les signes de cette fièvre.

Une technologie révolutionnaire pour votre future résidence à Niamey

Banner 4

Banner 1

Banner 3

Please publish modules in offcanvas position.