Santé

L’hépatite E fait 30 victimes au sud-est du Niger

L’hépatite E fait 30 victimes au sud-est du Niger

(Niamey et les 2 jours) - L’hépatite E a occasionné 30 morts à Diffa au sud-est du Niger, selon une information fournie vendredi par l’Onu et relayée par l’Afp. La maladie touche principalement un camp de réfugiés ayant fui les attaques de Boko Haram dans la zone.

Pour le bureau local de coordination des affaires humanitaires de l’Onu, « au total, 664 cas déclarés suspectés et confirmés ont été notifiés au 23 mai. A la même date, 30 décès liés à la maladie ont été enregistrés».

Le nombre de cas a nettement évolué puisqu’un bilan établi le 19 avril dernier faisait état de 25 décès sur 86 cas suspectés.

Pour y faire face, le ministère nigérien de la Santé appelle la population à la vigilance et à se rendre d’urgence dans un centre de santé dès l’apparition des symptômes.

Des campagnes de sensibilisation et des prises en charge gratuites sont effectuées dans la région par les partenaires médicaux. Médecins sans frontières au Niger invite, de son côté, les autorités à « assurer un approvisionnement en eau et un système d’assainissement adéquats.»

L’hépatite E est une infection provoquée par un virus qui se transmet par voie fécale-orale. Les signes cliniques sont les douleurs abdominales, les vomissements, les maux de tête, la fièvre.

Please publish modules in offcanvas position.