Santé

Médecins sans frontières tire la sonnette d’alarme sur la mortalité infantile dans le sud-est du Niger

Médecins sans frontières tire la sonnette d’alarme sur la mortalité infantile dans le sud-est du Niger

(Niamey et les 2 jours) - Selon Médecins sans frontières (MSF), le taux de mortalité infantile dans le sud-est du Niger est de plus en plus inquiétant. Cette ONG humanitaire internationale indique, qu’en moyenne, 10 enfants âgés de moins de 5 ans meurent chaque jour, à Magaria, dans le sud-est du pays, dans la région de Zinder. Ces enfants, selon MSF, succombent à des formes assez graves de paludisme ou encore de malnutrition.

« Depuis plus d’un mois, les équipes de soins pédiatriques de MSF luttent contre des taux de mortalité alarmants chez les enfants de moins de cinq ans à Magaria », indique MSF dans un communiqué. En collaboration avec le ministère de la Santé, l'organisation humanitaire dit prendre actuellement en charge 730 enfants dans l’unité pédiatrique de Magaria, dont 208 jugés dans un état critique.

« Chaque année, approximativement à cette même période, nous nous attendons à un pic de paludisme, de même qu‘à des niveaux élevés de malnutrition, bien supérieurs aux seuils d’urgence. Mais nous ne nous souvenons pas d’un tel afflux de patients à l’hôpital », affirment des responsables de l’ONG.

Une technologie révolutionnaire pour votre future résidence à Niamey

Banner 4

Please publish modules in offcanvas position.