Santé

Le Niger va débloquer 2 milliards FCFA pour indemniser la centaine d'enfants de Tibiri contaminés au fluor, il y a 20 ans

Le Niger va débloquer 2 milliards FCFA pour indemniser la centaine d'enfants de Tibiri contaminés au fluor, il y a 20 ans

(Niamey et les 2 jours) - Face aux députés à l’Assemblée nationale, le ministre des Finances, Hassoumi Massoudou,  a rassuré quant à l’indemnisation des enfants de Tibiri dans la région de Maradi, contaminés il y a environ 20 ans au fluor. Ces enfants, au nombre de 270, avaient été victimes de malformations graves après avoir consommé de l'eau à forte teneur en fluor. 

Dans cette affaire, la justice avait pourtant condamné l’Etat à verser à chaque victime de ce scandale sanitaire, la somme de  2 millions FCFA, à raison de 500 000 FCFA par trimestre, a rappelé un député au  ministre des Finances. Pourtant, jusqu’à ce jour, les premières indemnisations se font toujours attendre. Mais selon des informations relayées par la télévision d’Etat, une somme de 2 milliards FCFA va très prochainement être débloquée pour  enclencher le processus d'indemnisation.

« Nous allons prendre des dispositions, nous allons payer.  Il n'y a pas de raison que la justice tranche et que le gouvernement ne s'y plie pas. Il n'y a pas de problème de ressources pour indemniser ces jeunes gens. Et je vais me pencher sur cette question, et  prendre des dispositions pour que la décision de justice soit appliquée », a souligné Hassoumi Massoudou devant les parlementaires. 

Une bonne nouvelle pour les familles et les victimes de ce scandale qui a éclaté le 23 décembre 2000, suite à une dénonciation de l'Association nigérienne de défense des droits de l'homme (ANDDH). L'ANDDH avait été alertée par des médecins inquiets de la multiplication des cas de malformations graves chez les enfants âgés de 15 mois à 15 ans : jambes et dos arqués, tête volumineuse, os fragilisés, dents rougeâtres et friables. 

Les médecins avaient alors conclu à une intoxication au fluorure à forte dose. Et suite aux investigations menées sur le terrain, ces derniers avaient pointé du doigt l'eau d'un forage profond (174 mètres), creusé en 1983  et  mis en  service  en  1985 et dont la teneur  en  fluorure, à plus de 3mg/litre, était  largement supérieure à la norme préconisée par l'Organisation mondiale de la santé (OMS) qui est de 1,5 mg/litre.

SG

Une technologie révolutionnaire pour votre future résidence à Niamey

Banner 4

Please publish modules in offcanvas position.