Santé

Une trentaine de bouchers clandestins arrêtés à une semaine du Ramadan

Une trentaine de bouchers clandestins arrêtés à une semaine du Ramadan

(Niamey et les 2 jours) - Une vaste opération contre les abattages clandestins a été menée, vendredi et samedi, par les autorités nigériennes à Niamey. Objectif, protéger les populations contre la consommation de la viande avariée souvent courante à l'approche de la fête de Ramadan.

L’opération a permis de saisir « une cinquantaine de carcasses de moutons et de chèvres », selon le bilan fourni par Sani Gambo, Directeur régional de l’Elevage sur la chaine nationale.

« Toute viande issue d'un abattage clandestin n'est pas inspectée par nos services et donc les consommateurs peuvent contracter des maladies graves, dont la tuberculose», prévient-il avant d’inviter la population à dénoncer ces pratiques qui mettent en danger la santé publique.

Les personnes interpellées risquent des peines d’amende et d’emprisonnement, selon la même source.

La viande est fortement consommée au Niger. Le pays compte environ 40 millions de têtes de bétail et la commercialisation de la viande représente au moins 16% du Pib. A l’approche de la fête de Ramadan, le phénomène de commercialisation de la viande avariée fait souvent son apparition sur le marché. La fête de Ramadan sera probablement célébrée, ce dimanche.

Please publish modules in offcanvas position.