Santé

La médecine traditionnelle reste le premier recours de 60 à 80 % de la population selon le ministre de la Santé

La médecine traditionnelle reste le premier recours de 60 à 80 % de la population selon le ministre de la Santé

(Niamey et les 2 jours) - C’est à l’occasion de la célébration de la 15ème édition de la journée africaine de la médecine traditionnelle, ce jeudi, que le ministre nigérien de la Santé publique Idi Maïnassara Illiassoua (photo) a avancé les chiffres. En cas de maladie, la médecine traditionnelle reste le premier recours de 60 à 80 % de la population. Parmi les populations africaines à majorité rurales, 80% a recours à la médecine traditionnelle pour les besoins en soins de santé. 

Le ministre a plaidé pour une intégration de cette médecine dans les systèmes de soin de santé « au risque de limiter gravement l'accès des populations à une meilleure prise en charge.» 

Toutefois, l’assimilation de cette médecine à celle dite conventionnelle n’est pas sans difficultés. L’absence des médicaments traditionnels améliorés par exemple est une réalité. 

Raison pour laquelle M. Illiassou a laissé entendre que des efforts restent à faire au niveau du cadre juridique. « Mon département ministériel à travers la politique sectorielle de santé et son plan de mise en œuvre s'engage à compléter ces textes et à faire de la promotion de cette médecine une réalité tangible dans notre pays,» a laissé entendre le ministre. Avant de conclure en appelant les différents acteurs du monde la médecine traditionnelle à « collaborer davantage pour que notre pays dispose de remèdes homologués, sécurisés, acceptés par tous en vue de faciliter leur intégration dans les soins de santé. » 

Le Niger comme la plupart des Etats africains membres de l’Organisation mondiale de la Santé (Oms) a souscrit à la stratégie régionale de l'Oms/Afro relative à la promotion du rôle de la médecine traditionnelle dans les systèmes nationaux de santé. Sur le plan juridique, le pays dispose d’une ordonnance N° 97-002 du 10 janvier 1997 portant législation pharmaceutique. Ce texte détaille les dispositions qui font de la pratique de la médecine traditionnelle, des produits issus de la pharmacopée traditionnelle et la publicité des produits, des domaines réglementés.

Please publish modules in offcanvas position.