Politique

La CENI dément les rumeurs relatives au fichier électoral biométrique

La CENI dément les rumeurs relatives au fichier électoral biométrique

(Niamey et les 2 jours) - Le président de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI), Me Issaka Souna a animé, dimanche 30 août, un point de presse relatif aux rumeurs circulant sur les réseaux sociaux qui tendent à faire croire que l’opinion nationale et internationale que ladite commission avait abandonné le fichier électoral biométrique et la carte d’électeur biométrique.

Le premier responsable de la CENI a formellement démenti ces rumeurs.

« Nous ne savons pas quelle est l’intention des gens qui font circuler ces rumeurs nauséabondes. Ce que nous souhaitons par contre, c’est de préparer un processus électoral limpide en le conduisant proprement à bon port afin de rendre la copie propre le moment venu. Ce que nous souhaitons également, c’est des élections qui se déroulent dans la paix, la sérénité et la sécurité pour tous. C’est pour cela qu’il est du devoir de la CENI d’apporter les clarifications nécessaires pour que l’opinion publique nationale et internationale, suffisamment intoxiquée par ces “médias spéciaux” comprenne qu’il faut éviter de développer des choses qu’on ne connaît pas. Il faut surtout éviter de développer des choses qui sont susceptibles de diviser la Nation ou de provoquer des malentendus totalement inutiles dans ces moments difficiles que le Niger traverse. La part de vérité de la CENI, c’est que ces rumeurs sont totalement inexactes, fausses » a affirmé Me Issaka Souna.
 Il a ensuite expliqué le processus en cours pour l’établissement du fichier biométrique, et a énuméré les avantages d’un tel fichier.

Abordant le point du vote électronique le président de la CENI s’est montré ferme. « Ce vote n’est prévu dans aucune loi nigérienne. Croire que tout citoyen pourra voter n’importe où, ou voter plusieurs fois est une fausse croyance. Personne ne votera deux fois. La CENI fera en sorte que l’ensemble des votes exprimés soit protégé et sécurisé. Il n’y aura pas de vote non encadré par la loi électorale » avant d’annoncer que certains experts mandatés par l’Union Africaine et la francophonie pour auditer le fichier électoral étaient déjà arrivés au Niger.

Pour conclure, Me Issaka Souna a invité tous les acteurs politiques et les médias à se montrer responsable.

Mawulolo Ahlijah

Lire aussi:

Le mandat des conseils municipaux une nouvelle fois renouvelé pour une durée de 6 mois

Elections au Niger : l’Organisation internationale de la francophonie va auditer le fichier électoral



Please publish modules in offcanvas position.