Politique

Le Niger nie avoir reçu de l’argent pour l’extradition de Saadi Kadhafi en 2014

Le Niger nie avoir reçu de l’argent pour l’extradition de Saadi Kadhafi en 2014

(Niamey et les 2 jours) - Dans un communiqué publié, samedi dernier, le gouvernement nigérien dément avoir reçu de l’argent pour l’extradition de Saadi Kadhafi (photo) en mars 2014.

« Le Gouvernement du Niger tient à démentir catégoriquement ces allégations dénuées de tout fondement, selon lesquelles il a été "payé la somme de 4 milliards de dollars pour livrer Saadi Kadhafi" et se réserve le droit de porter plainte suite à cette grave accusation», lit-on dans le communiqué rendu public par le service de presse de la Primature.

Cette nouvelle sortie des autorités nigériennes fait suite à une émission tenue sur Rfi, vendredi dernier, faisant état d’une plainte contre l’Etat du Niger sur une supposée somme versée pour livrer un des fils Kadhafi, en l’occurrence Saadi Kadhafi, ayant trouvé refuge à Niamey après les événements de 2011 en Libye. Pour Niamey, l’asile a été accordé au fils Kadhafi « pour des raisons humanitaires». « C’est le lieu ici de dire avec force qu’il n’a jamais été question de versement d’une quelconque somme à l’Etat du Niger pour le rapatriement du fils Kadhafi», conclut le communiqué.

L’affaire n’est pas nouvelle. D’autres médias internationaux avaient eu à relayer ce soupçon de versement d’argent en contrepartie de l’extradition de Saadi Kadhafi depuis 2014. Des accusations toujours récusées par Niamey. Ces derniers jours, la presse libyenne a relayé l’information selon laquelle Saadi Kadhafi a porté plainte contre le Premier ministre d’alors, Ali Zeidan, pour avoir versé 4 milliards de dollars au Niger en échange de son extradition.

Saadi Kadhafi est l’un des 7 fils de l’ancien guide libyen Mouamar Kadhafi. Il est jugé depuis 2014 pour son implication présumée dans la répression et le meurtre d’un ancien entraîneur de football.

Please publish modules in offcanvas position.