Politique

La Cour constitutionnelle entérine le fichier électoral établi sans les Nigériens de la diaspora à cause du Covid-19

La Cour constitutionnelle entérine le fichier électoral établi sans les Nigériens de la diaspora à cause du Covid-19

(Niamey et les 2 jours) - Statuant sur une requête du Premier ministre Brigi Rafini au sujet du Code électoral, la Cour constitutionnelle a attesté le 15 juin 2020, que le fichier électoral actuel constitué sans les électeurs Nigériens de la diaspora est valide.

Car la survenue de la pandémie de la Covid-19, n’a pas permis aux Nigériens de la diaspora d’être enrôlés dans les délais utiles au fichier électoral national biométrique.

« La Covid-19 est un cas de force majeure qui justifie la suspension de l’enrôlement des Nigériens de la diaspora au fichier électoral. Une dérogation temporaire à la mise en œuvre de l’article 37 du code électoral relativement au fichier électoral national biométrique, en ce qui concerne l’enrôlement des Nigériens de la diaspora n’est pas contraire à la constitution. Le fichier électoral national biométrique, même en l’absence des listes des ambassades ou des consulats, demeure valide », lit-on dans l’arrêt de la plus haute juridiction constitutionnelle et électorale du pays.

En outre, la Cour précise qu’il ne revient pas à elle de donner acte à la Commission électorale nationale indépendant (CENI) de reprendre l’enrôlement biométrique des électeurs qui relève de sa mission.

Ainsi donc, au cas où la diaspora nigérienne n'est finalement pas enrôlée, elle ne votera pas lors des élections générales prévues en 2020 et 2021.

Airtel App Niamey les 2 jours 800x200px

 

 


Banner 4

Please publish modules in offcanvas position.