Politique

Trafic de drogue : le Mali a fait pression sur le Niger pour la libération des membres du réseau Rougguy

Trafic de drogue : le Mali a fait pression sur le Niger pour la libération des membres du réseau Rougguy

(Niamey et les 2 jours) - Les services de sécurité maliens ont fait pression sur le gouvernement nigérien pour obtenir la libération de Mohamed Ben Ahmed Mahri, plus connu sous le nom de Rougguy, un membre influent d’un réseau international de trafic de drogue.

L’information a été révélée par le rapport publié par le Groupe d'experts créé par la résolution 2374 de 2017 du Conseil de sécurité sur le Mali.

Le réseau Rougguy a été démantelé à Niamey dans le cadre de la saisie de 2,5 tonnes de cannabis en juin 2018. Les membres du groupe ont été condamnés par la justice nigérienne à l’issue d’un procès le 29 avril 2020.

Dans ce document plein de révélations, le groupe d’experts a affirmé avoir reçu des informations confidentielles indiquant que les pressions exercées par le Mali avaient pour but la protection à grande échelle du programme couvrant les membres de la communauté arabe Lehmar.

Pays confronté à la menace djihadiste depuis de nombreuses années, le Niger est devenu une plaque tournante du trafic de drogue entre l’Afrique occidentale et l’Afrique du Nord. Les investigations menées par l’Office Central de Répression du Trafic Illicite des Stupéfiants (OCRTIS) ont permis de démanteler un grand nombre de réseaux internationaux de trafic de stupéfiants.

Lire aussi :

Un réseau international de trafiquants de drogue démantelé à Niamey

Please publish modules in offcanvas position.