Politique

Pr Issoufou à la Cop23 : « Il existe une forte corrélation entre changement climatique et pauvreté »

Pr Issoufou à la Cop23 : « Il existe une forte corrélation entre changement climatique et pauvreté »

(Niamey et les 2 jours) - A Bonn, en Allemagne, où se tient la Cop23, le Président nigérien appelle à la mise en œuvre de l’accord de Paris, signé par les Etats en 2015. Pour lui, l’effectivité de cet accord est très cruciale pour les pays sahéliens, au vu des effets du changement climatique sur les écosystèmes et les conditions de vie des populations.

« Au sahel, nous ne le savons que trop, il existe une forte corrélation entre changement climatique et pauvreté et, par conséquent, entre changement climatique et terrorisme, entre changement climatique et crime organisé, enfin entre changement climatique et migration», martèle Mahamadou Issoufou, dans son discours à la Cop23.

Le Président nigérien a rappelé que, toutefois, des efforts se font au niveau national en matière de résilience climatique. A ce titre, il a cité l’initiative 3N, mais aussi des initiatives pour l’aménagement des bassins versants du fleuve Niger et de la cuvette du lac Tchad pour réduire la vulnérabilité des populations et  renforcer leurs capacités d’adaptation.

M. Issoufou a, dans la foulée, annoncé la tenue, en début d’année 2018, d’une Conférence internationale sur la désertification et l’économie verte. L’événement sera un cadre pour envisager le financement du Plan d’investissement climatique pour la région du Sahel.

L’accord de Paris (Cop21), adopté en 2015 par les 195 pays présents, prévoit de limiter le réchauffement climatique au-dessous du seuil des 2 degrés Celsius. A l’endroit des pays en développement, l’accord prévoyait que les pays développés leur viennent financièrement en aide. Le financement attendu est de 100 milliards de dollars par an, jusqu’en 2020. Une promesse qui tarde à se matérialiser.

Guevanis DOH

Please publish modules in offcanvas position.