Politique

Niamey prépare activement la table ronde de Bruxelles pour le financement de la force G5 Sahel

Niamey prépare activement la table ronde de Bruxelles pour le financement de la force G5 Sahel

(Niamey et les 2 jours) - Les pays du G5 Sahel se retrouveront à Bruxelles (Belgique), le 23 février prochain, pour convaincre d’autres pays et donateurs de soutenir financièrement la force militaire conjointe G5 Sahel. Pour ce faire, le président Mahamadou Issoufou, président en exercice du G5 Sahel, a reçu plusieurs ambassadeurs européens, cette semaine.

C’est le patron de l’UE, Raul Mateus Paula qui a ouvert la vague d’audiences, lundi dernier. A la fin de l’audience, le diplomate a laissé entendre que le sommet de Bruxelles du 23 février a occupé une place de choix dans les discussions.

En fin d’après-midi du lundi, c’est l’ambassadeur français, Marcel Escure (photo), qui a été reçu : « Nous avons parlé en particulier dans la perspective de la réunion qui aura lieu à Bruxelles, le 23 février 2018, entre l’Union européenne et les Etats du G5 Sahel, sous la conduite du président Issoufou pour mettre en place l’agenda concret des actions qui seront réalisées dans l’année à venir », a-t-il déclaré.

Hier, après-midi, c’est l’ambassadeur allemand près le Niger Dr Bernd Von Münchow-Pohl qui a été reçu pour des questions liées à la table ronde du 23 février, ainsi que des questions de sécurité et de développement du G5 Sahel.

Pour le financement de la force conjointe G5 Sahel et son déploiement, l’Union européenne, dont la France, joue un rôle prépondérant.

Une technologie révolutionnaire pour votre future résidence à Niamey

Banner 4

Banner 1

Banner 3

Please publish modules in offcanvas position.