Politique

L’opposition nigérienne maintient son boycott du Conseil national de dialogue politique

L’opposition nigérienne maintient son boycott du Conseil national de dialogue politique

(Niamey et les 2 jours) - L’opposition nigérienne a décidé de boycotter la rencontre du Conseil national de dialogue politique (CNDP) prévue ce 12 juin sous la présidence du Premier ministre Brigi Rafini. Une rencontre qui avait à l’ordre du jour la Covid-19 et l’évolution du processus électoral au Niger.

Dans un communiqué de presse daté de ce 12 juin 2020, les partis de l’opposition nigérienne, regroupés au sein du Front patriotique (FP), du FOI, du FDR et du Front républicain pour la défense de la démocratie et de la République (FRDDR), soutiennent que les conditions ne sont pas encore réunies pour des élections transparentes et pour un dialogue inclusif avec le pouvoir en place.

Pour ces partis, « le CNDP n’est plus un cadre de recherche du consensus, mais une officine d’imposition de la pensée unique. L'opposition politique a été délibérément tenue à l’écart du processus en cours. Aussi, n’acceptera-t-elle jamais toute manœuvre tendant à une trituration des délais constitutionnels », lit-on dans le communiqué.

S’agissant de la crise sanitaire, ils affirment également avoir été mis à l’écart par le gouvernement.

Toutefois, « l’opposition politique réitère, une fois de plus, sa proposition d’un dialogue national inclusif, sincère et véritable, comme suggéré dans les différents échanges avec le président du CNDP », soutiennent-ils.

À travers ce énième boycott, ces partis politiques maintiennent leur décision de ne plus siéger au sein du CNDP jusqu’à nouvel ordre. Présidé par le Premier ministre, le CNDP a été mis en place pour la prévention, le règlement et la gestion des conflits politiques à travers le dialogue et la concertation entre la classe politique nigérienne et le gouvernement.

Please publish modules in offcanvas position.