Politique

A la suite des chefs d’Etat de l’Union africaine, le Niger réitère son soutien à la Rwandaise, candidate au poste de Secrétaire général de l’OIF

A la suite des chefs d’Etat de l’Union africaine, le Niger réitère son soutien à la Rwandaise, candidate au poste de Secrétaire général de l’OIF

(Niamey et les 2 jours) - En prélude au sommet de la Francophonie qui se tient le mois prochain, la ministre rwandaise des Affaires étrangères, candidate au poste de Secrétaire général de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) a été reçue à Niamey par le chef de l’Etat le 8 août.

Occasion pour le président Issoufou, de réitérer son soutien à Louise Mushikiwabo, après celui de l'ensemble des chefs d'Etat de l'Union africaine. « J’ai déjà eu le soutien de l’ensemble des chefs d’Etat  au dernier sommet de l’Union Africaine, j’ai également le soutien de la France.», mais, il fallait avant le sommet de la Francophonie prévu en Arménie dans un mois, «que je vienne à Niamey pour écouter le président Issoufou Mahamadou. Je suis très heureuse de savoir que ce que j’ai en tête comme priorités en tant que candidate, rejoint les idées du Chef de l’Etat à savoir : une attention particulière aux questions qui touchent directement à nos populations ; la question de l’emploi, la question des migrations», a-t-elle affirmé.

Par ailleurs, « le Niger c’est le village natal de la Francophonie et je pense qu’il faudrait qu’on remette cette histoire-là à sa place, à l’approche des 50 ans de l’organisation. Il faudra très bientôt, reconstituer toute cette histoire, redonner beaucoup d’énergie à notre organisation. Et pour moi, le Niger était un arrêt très important avant ce sommet», a-t-elle souligné.

Une technologie révolutionnaire pour votre future résidence à Niamey

Banner 4

Banner 1

Banner 3

Please publish modules in offcanvas position.