Politique

Le Niger rappelle en consultation son ambassadeur au Qatar

Le Niger rappelle en consultation son ambassadeur au Qatar

(Niamey et les 2 jours) - « Suite aux récentes évolutions diplomatiques dans la région du Golfe​, le gouvernement Nigérien décide du rappel en consultation de son Ambassadeur au #Qatar.» C’est en ces termes que le ministre nigérien des Affaires étrangères s’est prononcé sur son compte Twitter ce vendredi aux alentours de 20H (Gmt +1).

Cette décision fait suite aux incidents diplomatiques ayant cours actuellement dans la région du Golfe. Lesquels incidents ont emmené l’Egypte, l’Arabie saoudite, les Emirats arabes unis, le Bahreïn et le Yemen à rompre leur relation diplomatique avec le Qatar, accusant ce dernier de « soutenir des groupes terroristes dans la région. »

Avec cette décision, Niamey prend position dans la crise du Golfe et rejoint d’autres pays africains qui ont eux aussi décidé de rappeler leur ambassadeur.

Pourtant, les relations entre Doha et Niamey étaient au beau fixe. Le Président Mahamadou Issoufou a œuvré depuis son arrivée au pouvoir à l’affermissement des relations entre les deux pays. Pas plus tard qu’en février dernier, le numéro un nigérien a effectué une visite en terre qatari où il s’est entretenu avec Son Altesse Sheikh Bin Hamad Al-Thani, Emir de l’Etat du Qatar et a rencontré des investisseurs qatari. Un mois plus tard, l’Emir Père du Qatar, Sheikh Hamad Khalifa Al-Thani avait effectué une visite privée « éclair » en terre nigérienne.

Avant le Niger, d’autres pays africains ont pris position dans cette crise opposant principalement l’Arabie Saoudite au Qatar. Ce sont le Gabon, Djibouti, le Sénégal qui ont rappelé leurs ambassadeurs sans rompre totalement les relations. De l’autre côté des radicaux comme la Mauritanie, l’Egypte, le gouvernement libyen non reconnu par la communauté internationale ont opté pour une rupture sèche des relations avec le Qatar.

Please publish modules in offcanvas position.