Politique

Le Ghanéen Nana Akufo-Ado succède au président Mahamadou Issoufou à la tête de la CEDEAO

Le Ghanéen Nana Akufo-Ado succède au président Mahamadou Issoufou à la tête de la CEDEAO

À l’issue du 57e sommet ordinaire des chefs d’Etats et de gouvernement de la CEDEAO, le président Mahamadou Issoufou, président en exercice de l’institution communautaire a passé le flambeau à son homologue du Ghana. Le président Akufo-Ado, candidat à sa propre succession aux prochaines élections présidentielles ghanéenne, devient ainsi le nouveau président en exercice de la CEDEAO.

Il hérite d’une CEDEAO minée par de nombreux défis sécuritaires, politiques et sanitaires. Les tensions politiques et électorales en Côte-d’Ivoire, la situation politique au Mali, la crise sanitaire du coronavirus ainsi que les difficultés économiques qui en découlent, la multiplication des attaques terroristes sont autant de problèmes que le nouveau président en exercice de la CEDEAO devrait essayer de régler. 

Par-dessus tout, le chef d’État ghanéen devra essayer de redorer l’image d’une institution souvent perçue par les populations comme un syndicat de présidents, et concrétiser l’idée d’une CEDEAO des peuples.

Mawulolo Ahlijah

Lire aussi:

Mali : la junte militaire a une semaine pour transmettre le pouvoir au Civil



Please publish modules in offcanvas position.