Politique

La mouvance présidentielle répond à l’opposition par une grande manifestation

La mouvance présidentielle répond à l’opposition par une grande manifestation

(Niamey et les 2 jours) - Des milliers de militants ont manifesté, hier, à Niamey, pour soutenir la politique du gouvernement, notamment la Loi de finances 2018 décriée depuis quelques mois par l’opposition.

« Quel plaisir de voir ce corps dense et compact que vous avez constitué dans cette place [Place de la Concertation, ndlr], devenue pour le coup, si étroite! », s’est réjoui Mohamed Bazoum (photo), chef du parti au pouvoir et ministre de l’Intérieur. « Aujourd’hui encore, vous êtes venus dire Oui à la République, Oui à la Paix, Non à la discorde, Non à l’instabilité », a-t-il ajouté durant le meeting d’après-marche.

La manifestation s’est déroulée globalement dans de bonnes conditions. La Place Toumo a servi de cadre de regroupement aux manifestants qui ont convergé vers la Place de la Concertation (en face de l’Assemblée nationale) pour le meeting.

Durant le meeting, le chef du Parti nigérien pour la démocratie et le socialisme a répondu aux accusations de l’opposition et d’une partie de la société civile sur la Loi de finances 2018. Pour lui, cette loi n’a provoqué aucun ravage particulier. « Une loi de finances est le moyen par excellence de la mise en œuvre de la politique souveraine définie par un pouvoir. Notre régime issu d’un vote démocratique se donne les moyens de sa politique, compatible avec ses engagements vis-à-vis du peuple », se défend-il.

« Je veux également dire à l’opposition que sa tendance à vouloir toujours instrumentaliser la religion dans son combat politique, est inintelligente et totalement contre-productive. Je veux qu’elle en fasse le bilan. Elle a en effet crié sur tous les toits que la Loi de finances est ‘’satanique’’ en ce qu’elle impose des taxes sur l’héritage des orphelins. Aujourd’hui, nous sommes au mois de mars et les Nigériens veulent savoir où sont ces orphelins promis à la rapine fiscale », a-t-il déclaré en faisant allusion à cette loi jugée « satanique » par l’opposition.

Pour conclure, le parti au pouvoir a appelé ses militants ainsi que ceux de la mouvance présidentielle à continuer par soutenir le président de la République pour ses efforts dans la lutte contre le terrorisme. « Nous nous devons de le soutenir solidement, en cultivant notre unité, en proscrivant les comportements et les discours de division à caractère régionaliste et ethniciste. Nous nous devons de le soutenir pour raffermir la paix et la stabilité afin d’assurer le progrès nécessaire pour notre pays. »

Banner 2

Banner 4

Banner 1

Banner 3

Please publish modules in offcanvas position.