Politique

G5 Sahel, Uemoa, Sommet Ua 2019, le Niger signe son retour sur la scène continentale

G5 Sahel, Uemoa, Sommet Ua 2019, le Niger signe son retour sur la scène continentale

(Niamey et les 2 jours) - Sur des pas trottinants mais sûrs, le Niger est entrain de signer son retour sur la scène diplomatique africaine. Son rôle au sein du G5 Sahel, sa mission dans la création de la monnaie unique de la Cedeao et le 33ème sommet de l’Union africaine qu’il abritera l’année prochaine, sont des illustrations palpables. Rétrospection des pas posés ces dernières années par ce pays qui petit à petit, reprend du poil de la bête.

Dans son discours à la nation le 31 décembre dernier, le Président Issoufou Mahamadou (photo) s’est félicité du niveau de la diplomatie nigérienne. Et pour cause.

Cilss

Ce lundi 5 février 2018, le Niger prend le commandement du Comité permanent inter-Etats de lutte contre la sécheresse dans le Sahel (Cilss). Il s’agit d’un organe qui fournit des informations sur la sécurité alimentaire, l’adaptation au changement climatique, le renforcement de la résilience des populations dans une région régulièrement confrontée à la sécheresse et d’autres catastrophes naturelles. Une coordination que le Niger va cumuler avec celle de la Commission du bassin du lac Tchad (Cblt) qu’il assure actuellement.

G5 Sahel

Demain mardi, Mahamadou Issoufou prendra la tête des pays membres du G5 Sahel. En effet, les chefs d’Etat des pays membres se réuniront à Niamey pour examiner le niveau d’avancement du déploiement de la force conjointe dans la zone centre (frontières entre le Mali, le Niger et le Burkina Faso), considérée comme la plus fréquentée par les terroristes. Cette rencontre permettra aussi de faire la passation de services entre les Présidents Ibrahim Boubacar Keïta et Issoufou Mahamadou. Ce dernier va diriger le G5 Sahel dans un contexte sécuritaire marqué par la récurrence des attaques terroristes. 

Profitant de sa position géographique (au cœur du Sahel), le Niger joue aussi un rôle primordial pour le retour à la paix dans la région, depuis l’éclatement de la crise libyenne en 2011.

Cedeao

Le Niger pèse de son poids au sein de la Cedeao. Issoufou Mahamadou coordonne le processus de la création de la monnaie unique de la Cedeao attendue pour 2020.

Le Niger fait également parler de la commission de l’Union économique et monétaire ouest africaine (Uemoa) dirigé par l’ancien ministre de l’Economie et des Finances, Abdallah Boureima.

 Sommet Ua 2019

Pour couronner le tout, Niamey a été désigné (sur sa demande) pour abriter le sommet de l’Union africaine l’année prochaine. Ce positionnement tout de même osé, compte tenu du contexte sécuritaire de la région et de la capacité du pays à abriter un événement de cette envergure (ce sera sa première fois).

En attendant la tenue de ce sommet, le Niger joue aussi un rôle majeur dans l’installation de la Zone de libre échange continentale (Zlec), censée renforcer le commerce intra-africain. Issoufou Mahamadou, désigné par ses pairs pour conduire le processus d’aboutissement de la Zlec, marquera sans doute de grands points le 21 mars prochain, date prévue pour la signature de l’Accord portant création de la Zlec. 

A tous ces cas d’école, s’ajoutent bien d’autres qui font penser que le Niger s’est résolument engagé à aller de l’avant malgré les énormes défis auxquels il est confronté dans les secteurs clés du développement.

Guevanis DOH

Please publish modules in offcanvas position.