Justice

Affaire audit MDN: le manque à gagner pour l’Etat passe à 18,1 milliards de FCFA contre 76,1 milliards de FCFA initialement

Affaire audit MDN: le manque à gagner pour l’Etat passe à 18,1 milliards de FCFA contre 76,1 milliards de FCFA initialement

(Niamey et les 2 jours) - Suite à une enquête menée par la Police judiciaire sur les faits contenus dans le rapport définitif de l’audit du ministère de la Défense nationale, il ressort que l’Etat enregistre un manque à gagner d’un peu plus de 18,1 milliards de FCFA à cause des surfacturations et des marchés non livrés.

Soit 12,1 milliards de FCFA de pertes causées par les surfacturations « après contradiction apportée par les fournisseurs » et 6 milliards de pertes issues des marchés non livrés, après auditions des mis en cause et production des pièces justificatives, a annoncé Maman Sayabou Issa, procureur de la République près le tribunal de grande instance hors classe de Niamey, au cours d’un point de presse ce 23 juin 2020.

Ce manque à gagner était de 32,6 milliards de FCFA dans le rapport définitif transmis au Parquet et de 76,1 milliards de FCFA dans le rapport d’inspection provisoire.

A la suite de l’enquête menée par la direction de la police judiciaire et qui fait ressortir les 18,1 milliards de FCFA de manque à gagner pour l’Etat, le parquet a décidé d’ouvrir une information judiciaire. Comme le souligne le procureur de la République « il ressort de l’examen du dossier de la procédure transmis à notre parquet le 22 juin 2020 des faits susceptibles de recevoir des qualifications pénales et justifier l’ouverture d’une information judiciaire contre des personnes dénommées et leurs complices pour plusieurs infractions à la loi pénale ».

Ce, pour atteinte à la liberté d’accès et à l’égalité des candidats devant les marchés publics et les délégations de service public, faux et usage de faux en écriture publique et de commerce, enrichissement illicite, complicité.

Please publish modules in offcanvas position.