Justice

Le gouvernement répond sèchement à Reporters sans frontières suite à la condamnation d’un journaliste

Le gouvernement répond sèchement à Reporters sans frontières suite à la condamnation d’un journaliste

(Niamey et les 2 jours) - Dans un communiqué rendu public mercredi, Reporters sans frontières critiquait la condamnation par la justice du journaliste Baba Alpha et appelait « les autorités nigériennes à revenir sur cette condamnation ubuesque ». Pour l’exécutif, « il n'y a rien de plus ubuesque que de voir une organisation considérer ou même envisager qu'un gouvernement puisse revenir sur une décision de justice », répond Assoumana Issa (photo), porte-parole du gouvernement.

Pour ce dernier qui détient également le portefeuille de la Renaissance culturelle au sein du gouvernement, « l'indépendance de la justice et la séparation des pouvoirs restent des normes intangibles au Niger. Aussi, le gouvernement du Niger n'interférera jamais dans les procédures, ni ne commentera les décisions de justice ».

In fine, « le gouvernement réaffirme sa ferme détermination à protéger et à promouvoir toutes les libertés publiques, notamment les libertés de presse et d'expression ».

Guevanis DOH

 

Please publish modules in offcanvas position.