Justice

Les magistrats du Niger menacent de faire une grève de 48 heures pour protester contre la révision du statut de la magistrature

Les magistrats du Niger menacent de faire une grève de 48 heures pour protester contre la révision du statut de la magistrature

(Niamey et les 2 jours) - Le Syndicat autonome des magistrats du Niger (Sanam) a décidé de faire un débrayage de 48 heures les 26 et 27 décembre 2019 sans service minimum sur l’étendue du territoire nationale pour protester contre la révision du statut de la magistrature.

En fait, le gouvernement nigérien a entrepris de réviser ce statut dans le but notamment, de permettre aux titulaires d'un master 1, au même titre que ceux justifiant d'une maîtrise en droit, et tout autre diplôme ou certificat en droit reconnu équivalent de concourir pour l’obtention du diplôme de magistrat.

Une disposition qui ne semble pas faire l’unanimité dans ce corps de métier. Pour le syndicat, la révision du statut entreprise par le gouvernement est faite « au mépris de la légalité ». Ces magistrats disent être « convaincus que la modification du statut de la magistrature envisagée sous le fallacieux prétexte de l’égalité de chance, ne se justifie par aucune nécessité ou urgence mais vise plutôt en filigrane à créer les conditions d’un recrutement déguisé ».

Pour eux, ce projet de loi actuellement à l'assemblée nationale pour adoption, viole les dispositions du système LMD (licence, master, doctorat) dans l’espace Uemoa.

Selon le statut initial de ce corps de métier, seul les titulaires d’une maitrise ou d’un master en droit sont habilités à présenter le concours.

Banner 4

Please publish modules in offcanvas position.