Justice

A la maison d’arrêt de Niamey, trois détenus sur quatre attendent le jugement

A la maison d’arrêt de Niamey, trois détenus sur quatre attendent le jugement

(Niamey et les 2 jours) - Le ministre de la Justice, garde des Sceaux, Marou Amadou, s’est rendu, le 16 juillet 2019, à la maison d’arrêt de Niamey pour toucher du doigt les conditions de vie des détenus et apprécier le nouveau visage de l’établissement récemment rénové.

Cette prison, construite en 1947, accueille aujourd’hui quelques 1 452 pensionnaires (hommes, femmes, mineurs) parmi lesquels 415 condamnés et 1 037 non en encore jugés, soit environ trois prisonniers sur quatre.

Le membre du gouvernement, dans un échange franc avec les détenus, a présenté les excuses des autorités pour les promesses non encore tenues.

Marou Amadou a cependant salué la réhabilitation de la vieille bâtisse qui a bénéficié de nouvelles infrastructures notamment la clôture entièrement barbelée au standard international, et les accès remodelés avec un système de sécurité plus adapté. Il a en outre constaté une nette amélioration de la qualité de la prise en charge sanitaire et de la restauration des pensionnaires.

Jean-Marie Nkoussa

Une technologie révolutionnaire pour votre future résidence à Niamey

Banner 4

Please publish modules in offcanvas position.