Justice

Des membres de Boko Haram jugés à Diffa écopent de peines de prison allant de 2 à 7 ans

Des membres de Boko Haram jugés à Diffa écopent de peines de prison allant de 2 à 7 ans

(Niamey et les 2 jours) - Le procès des membres présumés du groupe terroriste Boko Haram, qui s’est déroulé la semaine dernière au Tribunal de grande instance de Diffa, au Niger, a abouti à la condamnation de 17 prévenus à des peines d’emprisonnement de 2 à 7 ans.  

« Sur 42 prévenus jugés, 17 ont écopé de 2 à 7 ans de prison, 21 autres ont été relaxés », a affirmé à l’AFP Chaïbou Samna, le procureur de la République près le tribunal de grande instance de Niamey. D’autres accusés dans cette affaire seront jugés en octobre prochain.

Les prévenus impliqués dans cette affaire comparaissaient au motif d’association de malfaiteurs en lien avec une entreprise terroriste, apprend-on de sources judiciaires.

C’est la première fois que les audiences dans cette affaire se déroulent à Diffa. Elles ont débuté, depuis le mois de mars, à Niamey, avant d’être délocalisées dans cette région frontalière du Nigeria.

Rappelons que Diffa est une zone en proie, ces dernières années, aux attaques répétées du groupe terroriste Boko Haram. Selon des statistiques de l’ONU, entre 2015 et 2017, 582 victimes civiles, dans 244 attaques attribuées à Boko Haram, ont été enregistrées dans cette région.

Une technologie révolutionnaire pour votre future résidence à Niamey

Banner 4

Banner 1

Banner 3

Please publish modules in offcanvas position.