GOUVERNANCE

Le gouvernement et les centrales syndicales signent un accord à la veille des premières élections professionnelles du Niger

Le gouvernement et les centrales syndicales signent un accord à la veille des premières élections professionnelles du Niger

(Niamey et les 2 jours) - Le gouvernement nigérien, représenté par Mohamed Ben Omar, ministre de l’Emploi, du Travail et de la Protection sociale et les douze centrales syndicales (CDTN, CGSL-Niger, CGT/N, CNT, CSTN, UDTN, UGTN, UNSAAN, USLAN, USLT/N, USPT, USTN) en lice pour les premières élections professionnelles du pays, ont signé un protocole d’accord, hier, à Niamey à la veille du scrutin prévu pour demain, 31 juillet 2019.

Le document de neuf articles prévoit notamment que la centrale syndicale représentative est celle ayant obtenu au moins 5% des suffrages exprimés valables, conformément à l’article 4 du code électoral professionnel. Il traite aussi de la représentation au niveau des instances nationales et internationales.

Selon ce protocole, Seules les centrales syndicales représentatives des travailleurs sont prises en charge par le budget national et la répartition de la subvention de l’Etat et de ses démembrements se fait au prorata du pourcentage obtenu par chaque centrale syndicale représentative. Il est en outre mentionné qu’à l’expiration de quatre ans, le mandat de représentation n’est pas prolongé.

La campagne électorale a pris fin hier à minuit. La balle est maintenant dans le camp des 185 500 électeurs attendus dans les urnes.

Jean-Marie Nkoussa

Une technologie révolutionnaire pour votre future résidence à Niamey

Banner 4

Please publish modules in offcanvas position.