Gouvernance économique

Les institutions de contrôle ayant en commun l’usage du français tiennent leur assemblée générale à Niamey

Les institutions de contrôle ayant en commun l’usage du français tiennent leur assemblée générale à Niamey

 (Niamey et les 2 jours) - La 8e assemblée générale de l’Association des institutions de contrôle ayant en commun l’usage du français (Aisccuf), se tient depuis ce matin à Niamey au Niger. 50 participants venant de 21 pays prennent part à cette rencontre sur le double thème de « contrôles de la commande publique » et « contrôles des partenariats public-privé ». 

Selon le Premier ministre Brigi Rafini, cette double thématique traduit à suffisance, l’intérêt que l’Aisccuf accorde aux questions de transparence et de bonne gouvernance dans la gestion des finances publiques. Elle « nous conforte dans notre détermination à poursuivre les objectifs que nous nous sommes fixés en matière de gouvernance économique et financière », a-t-il indiqué dans son discours lors de la cérémonie d’ouverture. 

Pour Rémi Frentz, représentant du premier président de la Cour des comptes de France,  cette assemblée générale se veut décisive pour cette association qui œuvre pour le renforcement des institutions de contrôle dans l’espace francophone et la promotion d’une bonne gestion des finances publiques. Car, a-t-il poursuivi, elle va parvenir à la révision des statuts de l’association,  à l’élaboration d’un rapport moral sur les trois années écoulées et à un programme à venir sur les trois prochaines années. 

Les différentes personnalités présentes à cette cérémonie d’ouverture ont profité de l’occasion pour rendre un hommage à Saidou Sidibé, premier président de la Cour des comptes du Niger, décédé en août dernier, et qui a présidé pendant deux ans, cette association.

SG

Une technologie révolutionnaire pour votre future résidence à Niamey

Banner 4

Please publish modules in offcanvas position.