Gouvernance économique

Le Président Issoufou attendu demain à Accra pour la monnaie unique de la Cedeao

Le Président Issoufou attendu demain à Accra pour la monnaie unique de la Cedeao

(Niamey et les 2 jours) - Le Président nigérien et ses pairs de la sous-région ouest-africaine se retrouveront demain à Accra au Ghana, pour examiner la mise en œuvre du programme de la monnaie unique de la Cedeao. 

Le but de la rencontre est d’adopter une nouvelle feuille de route pour accélérer le processus de mise en œuvre de cette monnaie unique attendue d’ici 2020. 

Cette réunion fait suite à celle du 24 octobre dernier tenue à Niamey. Durant cette rencontre, la position des pays membres (notamment le Nigéria) diverge sur le processus de mise en œuvre de cette monnaie. A l’origine, l’impréparation technique et le déséquilibre constaté (au niveau des pays) dans le respect des critères de convergence qui constituent la base vers l’adoption de cette monnaie.

En octobre dernier, le président nigérien, Mahamadou Issoufou (photo), Coordonnateur de la coopération monétaire pour l’effectivité d’une monnaie unique de la Cedeao, a proposé une approche progressive dans l’utilisation de cette monnaie. Laquelle approche consiste à créer la monnaie unique avec les pays qui respectent les critères de convergence. De sorte à intégrer les autres pays au fur et à mesure qu’ils respectent les conditions d’adhésion.

« Nous devons tout mettre en œuvre pour le respect de la date de 2020. Par exemple est-il possible d’envisager, suivant une approche gradualiste, la création formelle par les Etats qui sont techniquement prêts en terme de convergence macroéconomique, d’une monnaie unique qui pourrait circuler comme une unité de compte à partir de 2020, dans un système de compensation dont la mise en place pourrait  provenir d’une harmonisation des systèmes de paiements ?», suggérait-il le 24 octobre dernier.

Le Pib de la Cedeao est de 628 milliards de dollars pour une population d’environ 350 millions d’habitants. 7 devises sont utilisées au sein de le communauté. 8 pays regroupés au sein de l’Uemoa (dont le Niger) utilisent le Fcfa. Les 7 restants utilisent des monnaies nationales. C’est le cas du Ghana avec le cédi, du Libéria avec le dollar libérien, du Cap-vert avec l’escudo, du naira pour le Nigéria, du franc guinéen pour la Guinée et du léone pour la Sierra Leone. 

Malheureusement, toutes ces monnaies ne sont pas convertibles et ne facilitent pas les échanges. Le projet de la création d’une monnaie unique permettra aux pays membres de mutualiser leurs moyens monétaires comme cela se passe au sein de l’Union européenne. 

Les critères de convergence en vigueur pour l’adoption de la monnaie unique concernent la maîtrise de l’inflation, l’assainissement des finances publiques et des réserves de change. 

Guevanis DOH

 

 

Banner 2

Banner 4

Banner 1

Banner 3

Please publish modules in offcanvas position.