Gouvernance économique

A Paris, le Niger mise sur les investisseurs privés pour dynamiser son économie

A Paris, le Niger mise sur les investisseurs privés pour dynamiser son économie

(Niamey et les 2 jours) - Le Président Mahamadou Issoufou (photo) a prononcé un discours d’ouverture hier, au lancement du forum consacré aux investisseurs privés en marge de la Conférence de la renaissance débutée mardi dernier. Dans son discours, Mahamadou Issoufou informe que des opportunités d’affaires sont disponibles dans les domaines de l’agro-industrie, des industries extractives, des infrastructures énergétiques, des transports et de des télécommunications au Niger.

Le Chef d’Etat nigérien laisse savoir que l’objectif du gouvernement est de dynamiser le secteur privé par le raffermissement du partenariat public – privé. « Pour la réussite de ce partenariat stratégique, nous sommes conscients que l’Etat a un rôle majeur à jouer par la création des conditions en vue de la promotion du secteur privé.», reconnaît-il.

Au nombre des efforts réalisés pour dynamiser ce secteur, le Président nigérien cite les domaines de la consolidation du cadre macro-économique et financier, du renforcement de la gouvernance, de la paix et de la sécurité, de l’amélioration du climat des affaires, du développement des infrastructures de base de qualité ainsi que de l’insertion harmonieuse dans la dynamique d’intégration économique régionale. « Aujourd’hui, je puis vous assurer, en dépit d’un contexte sécuritaire difficile, que la sécurité des personnes et des biens est garantie au Niger.», informe-t-il avant d’ajouter que « notre région sera davantage sécurisée grâce à la mise en place de la force conjointe du G5 Sahel. Aujourd’hui, on peut investir au Niger, exploiter et rentabiliser ses investissements en toute sécurité».

Le Président nigérien a aussi parlé du climat des affaires avec les grandes avancées enregistrées par le Niger ces 5 dernières années, (6 places gagnées et 144ème mondial selon Doing business 2018). « Mon objectif est de placer le Niger dans le top 5 des pays africains et parmi les 50 meilleures économies à l’horizon 2021 dans le classement Doing Business.», espère-t-il. Pour y arriver, il rassure que des mesures ont été prises pour garantir la sécurité juridique des investisseurs avec la création du Tribunal de commerce.

Sur le plan macro-économique, Mahamadou Issoufou a dit dans son discours que le taux moyen de croissance annuelle est de 6,7% depuis 2012 et pourra atteindre 7,3%, sur la période de mise en œuvre du Pdes 2017 – 2021. Avec un taux d’investissement de près de 33% en moyenne, si le pari de la dynamisation du secteur privé est réussi, le secteur privé ne génère qu’un emploi sur quatre actuellement au Niger.

Guevanis DOH

Cabinet Specialise Enquete

Banner 2

Banner 4

Banner 1

Banner 3

Please publish modules in offcanvas position.