Gouvernance économique

Chez le Chef de l’Etat, les architectes du Niger demandent à être plus impliqués dans les projets d’infrastructures du pays

Chez le Chef de l’Etat, les architectes du Niger demandent à être plus impliqués dans les projets d’infrastructures du pays

(Niamey et les 2 jours) - Reçu en audience le 4 mars 2019, par le chef de l’Etat, le Conseil de l’Ordre des architectes du Niger a fait part à Issoufou Mahamadou de son souhait d’être plus impliqué dans la conception et la réalisation des projets en cours et futurs au Niger. Notamment, des projets d’infrastructures réalisés dans le cadre du programme Renaissance 2.

« Nous voulons être un acteur majeur dans l'acte de bâtir au Niger. Dans le cadre de l'organisation, par le Niger, du sommet de l'Union africaine, un certain nombre d'infrastructures sont construites dans lesquelles, malheureusement, nous ne sommes pas toujours partie prenantes », déplore Moutari A. Dambaba, vice-président du Conseil de l'Ordre des architectes du Niger.

« Aussi, nous avons tenu à attirer l'attention sur le fait, qu'à l'avenir, il faudrait que nous, en tant que Conseil de l'Ordre des architectes du Niger, fassions partie intégrante, dans le cadre de la réalisation de ces infrastructures. Ce qui nous permettra de créer, sur le plan local, des champions qui pourront compétir au-delà de nos frontières », poursuit-il.

Des doléances qui ne sont pas tombées dans des oreilles de sourd puisque le chef de l’Etat a promis au Conseil de l’Ordre des architectes de lui apporter son appui. Une bonne nouvelle pour ce secteur d’activité encore peu connu dans le pays.

Le Niger compte aujourd’hui 116 architectes, avec 45 cabinets d'architecture, selon le Conseil.

Une technologie révolutionnaire pour votre future résidence à Niamey

Banner 4

Please publish modules in offcanvas position.