Gouvernance économique

Issoufou Mahamadou fait le point des progrès réalisés pour la mise en place de la zone de libre-échange continentale africaine

Issoufou Mahamadou fait le point des progrès réalisés pour la mise en place de la zone de libre-échange continentale africaine

(Niamey et les 2 jours) - Présent à Nouakchott où il prend part, au 31ème Sommet de l’Union Africaine, le président nigérien et par ailleurs champion chargé du suivi du processus de négociation de la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAf), a fait le point des avancées observées dans la mise en place de cet accord.

Dans son rapport d’étape, le président Issoufou Mahamadou soutient que « le processus de ratification est sur la bonne voie ». En ce moment, quatre pays à savoir, le Kenya, le Ghana, le Rwanda et le Niger ont déjà ratifié l’accord et déposé leurs instruments de ratification auprès de l’Union africaine. Or, un minimum de 22 et 15 ratifications sont nécessaires pour que respectivement, l’accord sur la ZLECAf et le protocole relatif à la libre circulation des personnes, au droit de séjour et au droit d'établissement entrent en vigueur.

Plusieurs espoirs sont placés sur ce Sommet de l’Union africaine au terme duquel, d’autres Etats pourront ratifier ledit accord. Car, selon le président Issoufou, le toilettage juridique des annexes et des appendices exigé par certains Etats, a été fait. Il ne reste plus que leur adoption.

Egalement, prêtes pour adoption, les annexes du protocole sur le commerce des marchandises. Ces annexes concernent les règles d'origine, la coopération douanière et l'assistance administrative mutuelle, la facilitation des échanges, les barrières non tarifaires, les obstacles techniques au commerce, les mesures sanitaires et phytosanitaires, le transit, sur les mesures correctives commerciales.

Cependant, au-delà de ces progrès et bien d’autres, plusieurs étapes restent à franchir pour parvenir à l’entrée en vigueur dudit accord. Mais, le président Issoufou se veut optimiste. Il souhaite que tout soit prêt dans les brefs délais afin que les Etats célèbrent officiellement l’entrée en vigueur de la ZLECAf à l’occasion du Sommet de juillet 2019.

La Zone de libre-échange est un espace économique dans lequel des Etats-parties éliminent entre eux, les droits de douane ainsi que toutes les barrières pouvant entraver le commerce. Avec la mise en place de cette Zone, selon les Chefs d'Etat, l’Afrique toute entière, ne sera qu’un marché unique de 1,3 milliard de consommateurs où les produits circulent et s’échangent librement. La ZLECAf a pour objectifs entre autres, de rassembler les 55 États africains qui regorgent d’énormes potentialités naturelles et humaines et dont les populations sont les plus pauvres du monde. Elle pourra de ce fait, contribuer à développer le commerce intra-africain, à améliorer la compétitivité des industries et des entreprises, en exploitant les possibilités d’une production à grande échelle, l’accès aux marchés continentaux, et une meilleure réaffectation des ressources.

SG

Une technologie révolutionnaire pour votre future résidence à Niamey

Banner 4

Banner 1

Banner 3

Please publish modules in offcanvas position.