Gouvernance économique

Le Niger gagne 6 places dans le rapport Doing business 2018, l’Afrique subsaharienne bat un record

Le Niger gagne 6 places dans le rapport Doing business 2018, l’Afrique subsaharienne bat un record

(Niamey et les 2 jours) - Le Niger fait un bond de 6 places et se positionne 144ème dans le rapport Doing business 2018. Le classement est rendu public cet après-midi du mardi par la Banque mondiale. Une performance justifiée par l’accroissement des efforts en termes d’amélioration des affaires.

4 réformes essentielles ont permis au Niger d’obtenir 52,34 points cette année : tout d’abord,  la création d’entreprise avec la réduction du capital minimum requis pour la constitution d’une entreprise et la réduction du temps pour l’enregistrement d’une société.

La seconde réforme clé concerne la transparence du traitement des permis de construire avec la publication gratuite en ligne des règlements relatifs à la construction en ligne.

La troisième réforme essentiellement concerne la réduction du temps nécessaire pour l’obtention d’une connexion électrique avec la mise en place d’un guichet unique.

La 4ème réforme est diminution du coût du transfert de propriété.

Pour le ministre du Commerce Saidou Seydou, le Niger se félicite d’avoir gagné 26 rangs en l’espace de 04 ans dans le classement Doing business. Et pour accentuer les réformes, le gouvernement a mis en place en novembre 2016 un plan d’action sur trois ans, informe le membre du gouvernement.

Ces réformes concernent la modernisation et la dématérialisation du registre du commerce ; la dématérialisation des transferts de propriété et des douanes et l’élaboration d’un code de construction.

Exploits

L’on note dans le rapport les performances inégalées au monde des pays subsahariens en termes d’amélioration du climat des affaires. Le Malawi, le Nigéria, et Djibouti font partie du Top 3 des meilleurs réformateurs de cette partie du continent et font partie du Top 10 au classement mondial.

Le Sénégal gagne 7 places dans le classement et fait partie des 5 meilleurs réformateurs (Malawi, Djibouti, Zambie, Nigéria) du continent.

Par contre, le rapport note que les pays subsahariens ont fait moins de réformes dans le domaine de l’exécution de contrats et la protection des investisseurs.

La Banque mondiale évalue ainsi depuis 15 ans les réformes faites par les pays en termes d’amélioration du climat des affaires.

Guevanis DOH

Cabinet Specialise Enquete

Banner 2

Banner 4

Banner 1

Banner 3

Please publish modules in offcanvas position.