Gestion publique

Niger : les douaniers à l’école de la lutte contre la corruption

Niger : les douaniers à l’école de la lutte contre la corruption

(Niamey et les 2 jours) - Du 22 au 23 septembre passé, Niamey a abrité la première réunion des contributeurs internes et externes du Programme anticorruption et Promotion de l’Intégrité des douanes (A-CPI) de l’Organisation Mondiale des Douanes (OMD). Au cours de la rencontre, les agents des douanes tous grades confondus ainsi que les principaux partenaires des services de la Direction Générale des Douanes (DGD), ont eu à réfléchir sur les différentes facettes de la corruption au sein des douanes et proposer des pistes pour l’éradication de ce fléau.

En ouvrant les travaux, le directeur général de la douane Niamey-Tillabéri, Abou Oubandawaki, a rappelé l’importance du sujet. « La Direction régionale des douanes de Niamey-Tillabéry est honorée d’abriter la première réunion de ce vaste chantier de lutte contre la corruption et de la promotion de l’intégrité », a-t-il déclaré avant de faire remarquer que, « regroupant les plus grandes unités douanières du pays en termes de mobilisation des recettes budgétaires, la Direction régionale Niamey-Tillabéri représente le terrain adéquat de réflexions et de mise en œuvre du Programme anticorruption et Promotion de l’Intégrité de l’organisation mondiale des Douanes (A-CPI/OMD) ».

Il est ensuite revenu sur les efforts entrepris par les services des douanes pour endiguer le phénomène de la corruption, qui pour lui est un fléau qui gangrène la société.

Le Programme anticorruption et promotion de l’intégrité des douanes a été lancé en 2019, avec l’ambition de corriger les erreurs des programmes passés. L’Administration des douanes du Niger a adhéré au programme en février 2020.


Please publish modules in offcanvas position.