Gestion publique

80 migrants ont été secourus à la frontière avec la Libye en début du mois

80 migrants ont été secourus à la frontière avec la Libye en début du mois

(Niamey et les 2 jours) - Au cours d’une conférence de presse donnée ce mardi 8 septembre 2020 à Genève, le porte-parole de l’Organisation Internationale des Migrations (OIM) a affirmé qu’une équipe de recherche et de sauvetage de l’OIM opérant dans la région d’Agadez (au nord du Niger) a sauvé le 3 septembre passé, 83 migrants en détresse, en collaboration avec la Direction générale de la protection civile nigérienne.

L’opération de sauvetage se serait déroulée dans une zone particulièrement reculée du désert du Sahara, où des centaines de migrants auraient péri ces dernières années, victimes de déshydratation, d’accidents de véhicules et d’agressions.

Dans les détails, ce sont 42 hommes issus de plusieurs nationalités de la sous-région ouest-africaine, notamment des Togolais, des Nigérians, des Ghanéens et des Maliens, et 41 femmes principalement de nationalité nigérienne parmi lesquelles on compte des jumelles de 4 ans, qui ont été sauvés.

Ils ont tous été placés en quarantaine dans le cadre des mesures de lutte contre le nouveau coronavirus. À l’issue de cette période, les migrants pourraient retourner dans leur pays respectif avec l’aide de l’OIM.

Au total, ce sont 321 migrants qui ont été sauvés depuis le début de l’année. Selon l’OIM, il est fréquent que des véhicules transportant des migrants tombent en panne dans le désert ou que les passeurs se perdent et abandonnent leurs passagers par crainte des postes de contrôle ou des patrouilles militaires. Ceux-ci se retrouvent ainsi livrés à eux même. Depuis 2016, les opérations menées à Dirkou et à Agadez ont permis de sauver 1 793 migrants.



Please publish modules in offcanvas position.