Gestion publique

35.000 emplois perdus au Niger à cause de la pandémie du coronavirus, selon le premier ministre

35.000 emplois perdus au Niger à cause de la pandémie du coronavirus, selon le premier ministre

(Niamey et les 2 jours) - Suite à la crise sanitaire causée par le coronavirus, le Niger a enregistré une perte de 35 000 postes sur un effectif potentiel de près de 800.000 emplois-salariés, a souligné le Premier ministre Brigi Rafini, le 5 juin 2020, lors de la 1ère session du Conseil national du travail. Ces propos du chef du gouvernement indiquent à suffisance l’impact négatif de la Covid-19 sur le secteur de l’emploi dans le pays.

En fait, cette crise sanitaire a engendré « la baisse voire la suspension des activités économiques. Ce qui induit la baisse de la création de richesses nationales ; la perte de revenus pour beaucoup de salariés et même des travailleurs du secteur informel », a indiqué le chef du gouvernement.

Aujourd’hui, les entreprises ont besoin d’un coup de pouce du gouvernement pour limiter l’impact de cette crise non seulement sur leurs activités, mais également, sur l’emploi. Et les autorités nigériennes en ont conscience. C’est d’ailleurs dans cette optique que le gouvernement a entrepris plusieurs démarches auprès des banques. Dans cette perspective, un accord-cadre d’une valeur de 150 milliards a été signé entre les pouvoirs publics et les banques installées au Niger, pour appuyer les entreprises nigériennes impactées par la pandémie, a précisé le premier ministre.

Please publish modules in offcanvas position.