Finances publiques

215,9 milliards de FCFA débloqués par la Banque mondiale pour renforcer la résilience dans la région du lac Tchad

215,9 milliards de FCFA débloqués par la Banque mondiale pour renforcer la résilience dans la région du lac Tchad

(Niamey et les 2 jours) - Par le biais de l’Association internationale de développement (IDA), la Banque mondiale va débloquer la somme de 346 millions de dollars (215,9 milliards de FCFA) pour renforcer la résilience et les moyens de subsistance dans la région du lac Tchad, à la frontière de quatre pays (le Cameroun, le Niger, le Nigéria et le Tchad), renseigne un communiqué de l’institution.

Un appui qui vise à améliorer les conditions de vie de la population, notamment des femmes et des jeunes vulnérables qui sont plus fortement confrontés aux conséquences négatives du changement climatique et à l’insécurité dans cette zone.

D’après l’institution de Bretton Woods, ce financement va se faire à travers deux opérations. Notamment, le projet pour la relance et le développement de la région du lac Tchad (Prolac, 170 millions de dollars) et le projet multisectoriel de sortie de crise pour le Nord-Est du Nigéria (MCRP, 176 millions de dollars). Le premier a pour objectifs de renforcer les capacités locales, contribuer à la restauration d’une mobilité rurale durable et consolider la reprise des activités agricoles rémunératrices dans certaines provinces du Cameroun, du Niger et du Tchad. Et le second va aider les autorités à améliorer l’accès aux services de base et les débouchés économiques des communautés touchées par la crise.

« Le cadre mis en place par ces deux projets jettera les bases d’une coopération régionale et d’investissements concertés pour améliorer l’accès aux marchés régionaux, promouvoir le développement de chaînes de valeur et relancer le commerce transfrontalier et régional. », a affirmé Deborah Wetzel, directrice de l’intégration régionale en Afrique à la Banque mondiale.

Please publish modules in offcanvas position.