Finances publiques

La société civile annonce une journée « ville morte » pour protester contre la Loi de finances

La société civile annonce une journée « ville morte » pour protester contre la Loi de finances

(Niamey et les 2 jours) - La société civile a répondu au communiqué de presse des Organisations islamiques appelant à un dialogue constructif sur la Loi de finances. C’était en marge des Journées d’actions citoyennes, dimanche dernier.

« Nous sommes surpris par la déclaration de nos respectables associations islamiques », mentionne la déclaration rendue publique. Pour elles, leur combat est une lutte contre l’injustice parce que la Loi de finances 2018 « accorde des cadeaux fiscaux aux compagnies étrangères et aux opérateurs du secteur des hydrocarbures, alors que les contribuables les moins nantis sont accablés d’impôts et de taxes ». « Et face à l’injustice, il n’y a rien de plus légitime que d’user de son droit de manifester », poursuit le communiqué.

En guise de perspectives, la société civile informe que « la lutte va se poursuivre et s’intensifier au cours des prochains jours ».

Le 25 mars, une nouvelle manifestation aura lieu. Elle sera précédée d’une journée « ville morte », jeudi prochain, dans tout le pays, à l’occasion de la journée internationale des consommateurs.

Une technologie révolutionnaire pour votre future résidence à Niamey

Banner 4

Banner 1

Banner 3

Please publish modules in offcanvas position.