Finances publiques

Le FMI approuve la 3ème revue sur la Facilité élargie de crédit en faveur du Niger et annonce un décaissement de 19,5 millions de dollars US

Le FMI approuve la 3ème revue sur la Facilité élargie de crédit en faveur du Niger et annonce un décaissement de 19,5 millions de dollars US

(Niamey et les 2 jours) - Le Conseil d’administration du Fonds monétaire international (FMI) a approuvé le 10 juillet 2018, la 3ème revue du programme économique avec le Niger, assorti de la Facilité élargie de crédit (FEC), a-t-on appris dans un communiqué officiel de cette institution.

Cette approbation permettra au Niger de bénéficier d’un nouveau décaissement de 19,5 millions de dollars américains, soit environ 11 milliards FCFA. Ce qui porte le total des décaissements au titre de l'accord, à environ 78,1 millions $ (44,1 milliards FCFA).

Selon l’institution de Bretton Woods, ce programme économique vise à renforcer la stabilité macroéconomique et à favoriser une croissance forte et équitable, à augmenter les revenus et à créer des emplois, tout en renforçant les bases d'un développement durable. «Les résultats globaux du Niger au premier semestre de 2018 dans le cadre du programme appuyé par la FEC ont été satisfaisants, avec des recettes solides et un déficit budgétaire inférieur aux prévisions. La mise en œuvre du programme de réformes structurelles a également bien progressé.», a affirmé Mitsuhiro Furusawa (photo), directeur général adjoint du FMI. 

Par ailleurs, « les perspectives à moyen terme du Niger sont encourageantes, plusieurs projets de grande envergure devant contribuer à accroître la croissance économique à moyen terme. Il sera important de garantir un contenu local adéquat et une contribution fiscale équitable de ces projets», poursuit-il.

Et pour 2019, Mitsuhiro Furusawa souligne que le programme repose sur un projet de budget et de cadre macroéconomique réaliste. «Les mesures visant à mobiliser les recettes intérieures et à améliorer la qualité des dépenses tout en mettant l'accent sur les dépenses sociales contribueront à la réalisation du critère de convergence du déficit budgétaire de l'UEMOA pour le déficit budgétaire à l'horizon 2020. Les autorités se sont engagées à éliminer tous les arriérés d'ici la fin de l'année et à en éviter de nouveaux.», a-t-il souligné. 

SG

Une technologie révolutionnaire pour votre future résidence à Niamey

Banner 4

Please publish modules in offcanvas position.