Finances publiques

1,5 milliard FCFA pour améliorer la sécurité alimentaire et la production dans les régions de Maradi et Tahoua

1,5 milliard FCFA pour améliorer la sécurité alimentaire et la production dans les régions de Maradi et Tahoua

(Niamey et les 2 jours) - Dans le cadre du Projet « agriculture sensible aux enjeux nutritionnels et renforcement des capacités des petits producteurs », la Banque mondiale et le Niger ont signé vendredi, un accord de financement de 2,5 millions de dollars, soit 1,5 milliard FCFA.

Don du  gouvernement du Japon au Niger ce financement sera mis en œuvre par le Programme d'actions communautaires (PAC3), dans 5 communes des régions de Tahoua et de Maradi au profit de 5 000 femmes en particulier, pour une durée de deux ans. Il s’agit notamment, des communes de Bambeye, Bangui et Kao dans la région de Tahoua et des communes de Korgom et Hawandawaki dans la région de Maradi qui renferment au total, 100 villages.

Le projet en question va mettre l’accent sur l’augmentation de la production de cultures bio fortifiantes comme le niébé et la patate douce, ainsi que des produits de jardinage. « Ce jardinage utilisera judicieusement le peu d’espace pour la production de fruits/légumes, ce qui va améliorer l’accès à une variété de produits riches en micronutriments pour accompagner les cultures bio fortifiantes.», lit-on dans un communiqué.

L’objectif est d’accroître la production agricole adéquate à la nutrition dans les deux régions (Maradi et Tahoua) en vue d’une amélioration de la consommation des ménages et de la diversité alimentaire. Le programme prévoit donc, le renforcement des capacités des petits producteurs marginaux (en particulier les femmes), l’augmentation de la production de nourriture à haute valeur nutritive incluant des fruits et des légumes pour la consommation.

Une technologie révolutionnaire pour votre future résidence à Niamey

Banner 4

Please publish modules in offcanvas position.