Education

Le gouvernement menace de fermer les cités universitaires ce lundi, l’USN reste intransigeant

Le gouvernement menace de fermer les cités universitaires ce lundi, l’USN reste intransigeant

(Niamey et les 2 jours) - Intransigeant sur son « non ». C’est la position qu’adopte l’Union des scolaires nigériens (USN) face aux menaces du gouvernement dans le bras de fer qui plonge le système éducatif dans une incertitude.

Le gouvernement exige la suspension de la grève illimitée des étudiants et scolaires. Faute de quoi, il se réserve le droit de fermer les cités universitaires du pays à partir de ce lundi à 18 h 00.

Pour Malam Issa, ministre de la Culture et porte-parole du gouvernement, « les cours reprennent progressivement dans les lycées et collèges » mais « le gouvernement constate avec regret, la persistance du boycott des activités académiques » à l’université de Niamey.

Par conséquent, les cités et restaurants universitaires seront fermés « jusqu’à la reprise effective des activités académiques » mais les transports et les facultés « resteront ouverts ».

Dans une récente sortie, l’USN maintient sa grève illimitée et demande la satisfaction de ses doléances : réintégration de 5 de leurs camarades exclus, apurement de leurs arriérés de bourse, etc.

L’USN a appelé en outre, au boycott de l’examen Sport du BEPC (Brevet d’études du premier cycle) qui va démarrer ce matin. L’Etat réplique en prévenant les élèves que ceux qui boycotteront ces examens sport, seront exclus de l’examen écrit.

C’est depuis le 7 février que la crise à l’Université de Niamey, la plus grande du pays infeste et paralyse également le système scolaire. Suite à la manifestation de la semaine passée, le campus est fermé jusqu’à nouvel ordre.

Une technologie révolutionnaire pour votre future résidence à Niamey

Banner 4

Banner 1

Banner 3

Please publish modules in offcanvas position.