Education

Le Pr Issoufou distingué par le Cames, promet d’œuvrer pour la qualité de l’enseignement supérieur africain

Le Pr Issoufou distingué par le Cames, promet d’œuvrer pour la qualité de l’enseignement supérieur africain

(Niamey et les 2 jours) - Le Conseil africain et malgache pour l’enseignement supérieur (Cames) a élevé hier, le Président nigérien à la "Dignité de Grand-Croix de l’Ordre International des Palmes Académiques du Cames" en marge de la célébration du 50ème anniversaire de l’institution.

Avec cette distinction, Mahamadou Issoufou va plaider en faveur de la promotion de l’enseignement supérieur et de la recherche et  pour plus de ressources financières en faveur du Cames.

« Je sais que de nombreux défis jalonnent le chemin du développement de notre système éducatif en général et de l’enseignement supérieur en particulier (au Niger, ndlr). C’est pourquoi, je reçois la distinction comme un encouragement pour le gouvernement en vue d’affronter ces défis avec une détermination redoublée en poursuivant les efforts entamés.», a déclaré le Président nigérien dans son discours.

Au nombre des efforts fournis dans le secteur de l’enseignement supérieur au Niger, M. Issoufou a cité entre autres, l’amélioration des conditions de vie et de travail des enseignants chercheurs à travers un statut révisé, l’adoption d’un statut particulier pour les chercheurs de l’Institut national de recherche agricole, le retour des institutions nigériennes dans le système d’évaluation du Cames, etc.

Dans son discours, le Président nigérien a cité d’autres efforts réalisés au niveau de l’enseignement supérieur. « Plusieurs centaines d’enseignants chercheurs et technologues ont été recrutés depuis sept (7) ans. Sur la même période, le nombre d’étudiants et le montant des bourses ont été multipliés par trois (3) environ, tandis que le nombre d’universités a été multiplié par deux (2), passant de quatre (4) à huit (8).» a-t-il déclaré tout en ajoutant que le développement de l’enseignement supérieur en quantité et en qualité dépend de la qualité des autres niveaux d’enseignement, primaire et secondaire.

Il a également parlé de la part de la formation professionnelle et technique qui est passée de 8% en 2010 à 25% en 2016, avec l’ambition de franchir la barre des 40% en 2021. « A cette date, l’objectif est de doubler l’effectif des étudiants, dans les universités,  par rapport à 2016 avec un accroissement de la proportion d’étudiantes de 34% en 2015 à 40% en 2021.» a-t-il conclu.

Une technologie révolutionnaire pour votre future résidence à Niamey

Banner 4

Please publish modules in offcanvas position.