Education

Ces mesures mises en place par le gouvernement pour endiguer les multiples grèves dans les universités au Niger

Ces mesures mises en place par le gouvernement pour endiguer les multiples grèves dans les universités au Niger

(Niamey et les 2 jours) - A la suite de la grève ayant secoué depuis le mois de février 2018, les universités publiques du Niger, l’Etat a mis en place, des mesures pour résoudre cette crise sur le long terme. Parmi celles-ci, une Commission d’enquête parlementaire sur les problèmes de l’Université Abdou Moumouni de Niamey a été créée par l’Assemblée nationale.

Au-delà de cette mesure, le gouvernement compte créer les conditions d’une meilleure gouvernance dans les universités publiques du pays. Il est aussi prévu, la construction des infrastructures adéquates, la révision à la hausse de la subvention et la régularité dans le paiement des salaires des enseignants et des bourses pour les étudiants.  

« Ces mesures et bien d’autres, vont être proposées et mises en œuvre, de telle sorte que le sous-secteur de l’enseignement soit totalement assaini d’ici l’horizon 2021.», a affirmé Yahouza Sadissou (photo), ministre nigérien de l’Enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation.

Des initiatives qui, on l’espère, vont apporter une longue accalmie dans les universités régulièrement secouées par des mouvements d’humeur, dues entre autres, l’insuffisance des infrastructures universitaires. Notamment la restauration, l’hébergement, les soins, le transport, la consommation d’électricité, les bourses, etc. Et s’agissant des bourses et subventions selon le ministre Yahouza Sadissou, en 2018 par exemple, le gouvernement a inscrit dans le Budget, une enveloppe de plus de 50 milliards pour les bourses et subventions aux universités publiques et aux centres des œuvres universitaires.

Une technologie révolutionnaire pour votre future résidence à Niamey

Banner 4

Please publish modules in offcanvas position.