Education

Les universités publiques du Niger de nouveau paralysées par une grève des enseignants chercheurs

Les universités publiques du Niger de nouveau paralysées par une grève des enseignants chercheurs

(Niamey et les 2 jours) - Après une année académique 2018-2019 sauvée de justesse à cause du bras de fer entre les enseignants chercheurs et le gouvernement, les universités publiques du Niger sont de nouveau paralysées. Et pour cause, les enseignants regroupés au sein du Syndicat National des Enseignants-Chercheurs du Supérieur (SNECS) ont repris ce 20 janvier leur mouvement d’humeur.

Une grève d’un mois dans le but d’obtenir du gouvernement, l'amendement de la loi du 06 mai 2019 en vue de la restauration des acquis démocratiques conformément à la Constitution et aux traditions universitaires concernant l'autonomie et les libertés académiques. Ils revendiquent également, le règlement de leurs droits statutaires dont certains sont en souffrance depuis 2016.

Et au cas où ces revendications ne sont pas satisfaites, le mot d’ordre de grève sera reconduit selon le SNECS.

L’on s’achemine donc selon certains observateurs, vers une autre année de grèves à répétitions dans les universités publiques comme ce fut le cas au cours de l’année académique 2018-2019.

Please publish modules in offcanvas position.