Education

Les agents contractuels et fonctionnaires de l’éducation fustigent l’interdiction de la circulation des motos dans certaines localités du pays

Les agents contractuels et fonctionnaires de l’éducation fustigent l’interdiction de la circulation des motos dans certaines localités du pays

(Niamey et les 2 jours) - Le bureau exécutif du Syndicat national des agents contractuels et fonctionnaires de l’éducation de base (SYNACEB) condamne la mesure d’interdiction de la circulation des motos de jour comme de nuit dans certaines localités du pays, a-t-il indiqué dans une déclaration du 8 janvier 2020.

Pour ce syndicat, cette mesure est contreproductive pour les enseignants car, elle les expose davantage et freine le bon fonctionnement du système éducatif. Le Synaceb exige donc l’allègement de cette interdiction pour faciliter les déplacements.

La mesure d’interdiction de la circulation des engins à deux roues qui a été prise pour lutter contre l’insécurité concerne plusieurs localités des régions de Tillabéri, Diffa et Dosso. A Tillabéri, cette décision du Conseil national de sécurité (CNS) a suscité une vague d’indignation au sein de la population.

Pour la société civile, interdire la circulation des motos de jour comme de nuit est anti social car susceptible d’impacter négativement sur les conditions de vies des populations.



Please publish modules in offcanvas position.