Education

Bientôt des internats publics pour protéger et maintenir la jeune fille à l’école

Bientôt des internats publics pour protéger et maintenir la jeune fille à l’école

(Niamey et les 2 jours) - Le Niger cherche des solutions pour améliorer l’accès et le maintien des jeunes filles à l’école. Dans une interview accordée à Niameyetles2jours, lundi dernier, la directrice de la promotion de la scolarisation de la jeune fille au niveau du ministère de l’Enseignement primaire, Mariama Chipkaou informe que l’Etat veut créer progressivement des internats.

 « Les internats permettront d’alléger la prise en charge de ces filles et aussi de les sécuriser pour leur éviter des grossesses précoces, toutes les violences sur le genre en milieu scolaire.», a-t-elle déclaré tout en ajoutant qu’un internat est déjà en construction à Bermo dans la région de Maradi.

L’ancienne secrétaire générale du Syndicat national des enseignants du Niger (SNEN) justifie le projet de création d’internats par des problèmes qui constituent un frein au maintien des filles à l’école. « Nous constatons que la plupart des filles abandonnent à cause d’une situation de vulnérabilité de leurs parents. »

Le projet de création d’internats entre dans le cadre du décret pris en Conseil des ministres, le 5 décembre 2017, portant sur la protection et le maintien de la jeune fille à l’école jusqu’à l’âge de 16 ans au moins.

Pour rappel, le taux brut de scolarisation pour cette année 2017-2018 est de 72,1% pour les filles. Et sur 100 filles, environ 27 n’ont pas la chance d’aller à l’école au Niger. Un chiffre qui devient de plus ne plus disparate, au fur et à mesure du niveau d’études. 

Guevanis DOH

Une technologie révolutionnaire pour votre future résidence à Niamey

Banner 4

Banner 1

Banner 3

Please publish modules in offcanvas position.